Le lycée de Kakumei

Le lycée de la séduction ^^
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 -_° Reviens de la boite °_-

Aller en bas 
AuteurMessage
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeLun 2 Juil - 11:39

[<~ Boite de Night]


Iori avait laissé son professeur faire ce qu'il voulait de lui, il lui avait même réclamé un baiser et celui-ci lui en avait donné autant qu'il voulait. Cet homme le déstabilisait, que voulait-il réellement de lui ? Le jeune adolescent lui avait posé une question, et au moment où son instructeur prenait la peine de lui répondre, on entendit Sven parler au téléphone avec quelqu'un. Le blondinet restait blotti contre son éducateur, il ne voulait plus le lâcher... C'était bien trop agréable que de rester ainsi dans ses bras. Il se serrai contre lui comme s'il avait froid mais ce n'était pas du tout cela, il voulait juste qu'il le prenne dans ses bras, mais apparemment, il fallait qu'il rentre maintenant. Il regarda son adulte préféré, n'ayant aucune envie de le quitter dès maintenant. Le jeune blond se laissa embrasser de nouveau et entendit qu'il lui disait de rentrer vite. Mais pourquoi ? Il se fichait bien de se faire punir mais il voulait rester avec lui. Mais il semblait vraiment insisté et il ne lui restait qu'à partir pour de bon vers sa chambre et puis, il retrouverait Artémis... Au moins, elle serait gentille avec lui. Quand il lui annonça qu'il viendrait le voir dès qu'il rentrerait, un sourire apparut sur son visage. Il se mit sur la pointe des pieds pour lui faire un baiser sur la joue et il se tourna pour courir en direction de Kakumei.

La course ne fut pas longue mais il dut s'arrêter au milieu du trajet car il se sentait bizarrement essouflé. Il se tint à un lampadaire qui traînait dans le coin et sentit qu'il avait faim. Il se souvint qu'il n'avait pas mangé avant de venir... En plus, il avait fait des efforts. Il avait du mal à respirer mais il ne restait que deux cent mètres à parcourir. Il pourrait tenir encore un moment, avant de sombrer entièrement. Io' se releva entièrement, et continua vers son établissement scolaire à pas lents. il ne savait pas quelle heure il était mais il devait faire vite. Quand il arriva, il vit Artémis accroché à son téléphone en train de parler, certainement à Kei, pensait-il. Il se dirigea vers elle, et lui annonça son arrivée. Elle dit à son interlocuteur de l'autre côté du combiné qu'il était arrivé. Elle le regarda voulant lui dire qu'il ne se sentait pas bien. Il se sentait étrangement faible, plus faible qu'il ne l'avait été auparavant. Il avait des sueur froide mais son corps semblait chaud et tremblant.


"A... Artémis... Il faut que... Que j'aille dans ma chambre..."

Sur ce, il se dirigea vers sa chambre dans l'établissement. Il sortit les clefs et l'ouvrit. Il était tellement mal qu'il ne remarqua même pas le plateau repas sur sa commode. Il se roula en boule sur le lit. Maintenant qu'il n'avait plus son professeur près de lui, il voyait ce que ça faisait de ne pas manger. Il retenait son ventre avec ses bras. C'était étrange cette sensation de mal-être juste après avoir touché le septième ciel, mais bon... Il ne pouvait s'en prendre qu'à lui... Il avait tellement voulu savoir ce qui se passait dans la tête de son professeur qu'il avait tout fait pour le suivre, où qu'il soit. Il aurait peut-être dû attendre que le repas soit là avant de partir. Il s'en voulait maintenant, il ne savait pas si Kei allait s'inquiéter mais il ne voulait pas... En plus, il lui avait dit qu'il viendrait le voir. M'enfin, peut-être que sa présence l'appaiserait comme toujours... C'était une hypotèse. Pendant ce temps, il était face au mur, dos à Artémis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMar 3 Juil - 13:00

Kei avait royalement ignoré la remarque de son ami et était parti d’un pas rapide vers le lycée. Il n’était plus saoul, l’alcool ne faisait déjà plus d’effet. Il soupira, se disant que c’était vraiment cher pour le peu d’effet que ça faisait… Il prit un chemin détourné, ne voulant pas rentrer de suite, il avait besoin de réfléchir… Les mots de Sven l’envahissaient. Amoureux ? Lui ? D’un élève en plus ? Etait-ce réellement possible ? Il allait devoir répondre à la question de Iori, mais il ne savait plus ce qu’il devait lui dire… Pourquoi était il si déstabilisant ? Parce que lui-même ne savait pas ce qu’il voulait peut être… Il fallait qu’il mette les choses au clair avec lui-même… En tant de prof, il n’aurait pas du passer cette soirée si érotique avec le jeune homme, pourtant, il ne la regrettait pas. Et maintenant ? Maintenant, il voulait retrouver le jeune homme, l’embrasser, le caresser, le… Il se rendit alors compte que cette simple pensée avait réveillé son érection. Ainsi, Iori le mettait dans un état qu’il n’arrivait pas à contrôler… Pourtant, il avait toujours su se contrôler avec tous les élèves… Il lui était arrivé, parfois de passer une nuit avec un élève hors de l’école… Cela était d’ailleurs souvent arrivé avec Sven…

Mais là, ce n’était pas Sven… Et il restait lui-même avec Sven, il redevenait « Monsieur Wang Syu » à l’intérieur de Kakumei… Et là, il était évident que ça n’allait pas être le cas… Il savait déjà que la première chose qu’il ferait en rentrant serait d’aller dans la chambre du jeune homme, de l’embrasser, de le toucher… Et ce n’était pas vraiment professionnel ça… Il n’arriverait pas à être le professeur froid et distant qu’il était toujours, il en était persuadé. Parler froidement à Iori en sachant que cela allait le blesser, non, il ne pourrait pas… Il ne pouvait donc plus lui enseigner… Heureusement qu’il avait un suppléant.

Cette pensée le fit frissonner d’horreur.

Qu’un autre que lui touche Iori lui semblait impensable. Pourtant il n’avait pas été dérangé par le fait que Sven le touche… Oui, mais tout était toujours différent avec Sven… Imaginer d’autres mains que les siennes sur la peau de l’adolescent lui fit extrêmement mal. Alors que faire ? Il ne pourrait pas continuer à lui enseigner comme il faut, mais il ne pouvait pas imaginer qu’un autre le fasse à sa place… Ni même UNE autre, alors que les enseignements du lycée étaient bisexuels.

Il se rendit alors compte que ses pas l’avaient finalement mené devant le lycée. Il soupira et entra.

***

Pendant ce temps, Artémis avait réceptionné Iori à Kakumei et l’avait mené jusqu’à sa chambre terrifiée de le voir si pâle et tremblant. Il avoir couru, c’était un fait, mais cela l’avait mis dans un état de faiblesse anormal. Alors que le garçon se laissait tomber sur son lit pour s’y rouler en boule, Artémis vit qu’il n’avait pas touché à son repas du soir. Elle soupira à s’assit à côté du jeune homme. Elle posa sa main sur son bras en prononçant son nom et la retira aussitôt : il était brûlant. Alors qu’elle avait prévu de lui faire un sermon, elle su que ce n’était pas le moment. Elle murmura alors :

"Iori, s’il te plait, mange un peu. Bois de l’eau surtout. Tu détruis ton corps, tu te fais du mal. S’il te plait, ne fais pas ça."

Elle caressait doucement ses cheveux, l’exhortant à se tourner, à s’asseoir, à manger un peu et surtout à boire. Il venait de passer une soirée de sexe d’une intensité qu’un adolescent était censé ne jamais avoir connu… Entre Kei et Sven… Elle soupira doucement.

On frappa alors à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMer 4 Juil - 16:01

[J'ai perdu mon post' ><]


C'était étrange pour lui de ressentir autant d'attirance pour un adulte et qui plus est celui qui l'avait violé ce matin. De toute façon, depuis le début il avait trouvé son professeur était vraiment beau et que dessous cette carapace dure et froide, pouvait peut-être se trouver un homme rempli de tendresse. M'enfin, pour le moment, il ne l'avait pas vraiment remarqué sauf pendant ce petit moment qu'ils avaient passé ensemble en compagnie de Sven. Et puis, toutes ces paroles qu'il lui avait dites et qu'il ne comprenait toujours pas... Pourquoi tant de dires aussi confus envers lui ? C'était ce genre de mots qu'il n'arrivait pas à assimiler, ne les ayant que rarement entendu, sauf dans les films ou dans les livres, mais tout cela n'étaient que fictions... Lui était un être-humain réel, n'ayant jamais connu quel était le sentiment de l'amour dont tout le monde en parlait autour de lui. Mais tout ce qu'il savait c'est que ça faisait souffrir, il n'avait cas regarder autour de lui et puis surtout sa mère qui après avoir perdu son mari était devenu une moins que rien qui ne s'occupait même plus de son fils. Peut-être était-ce à cause de cela qu'il s'était prostitué ? Il ne savait même pas la cause de cette vocation...

Alors qu'il était en train de penser, il se sentait toujours aussi mal... Sa souffrance augmentait, mais il essayait de se contenir un maximum. Il sentit qu'Artémis s'était posée sur son lit et que lorsqu'elle le touche de sa main, elle la retira immédiatement mais il saa pas pourquoi... Ce n'était pas si grave. Elle lui conseilla de manger et de boire beaucoup d'eau mais il n'avair pas vraiment la force de le faire. Son ventre le brûlait. Kei lui avait dit qu'il ne le recevrait plus en cours jusqu'à ce qu'il reprenne du poids, donc il allait devoir faire un peu d'effort s'il voulait le revoir en cours, mais c'est surtout cette salle qui lui faisait peur plus que son professeur. Il se sentait mal et économisait le peu de force qu'il lui restait pour pouvoir se retourner et manger tranquillement. Mais là, il restait en boule tenant son ventre à l'aide de ses mains... Il espérait que ça allait se passer vite et qu'il n'aurait plus rien après. ll desserra son étreinte sur lui-même et commença à ouvrir un peu la bouche pour voir s'il pouvait encore parler. Apparemment oui, alors il annonça à Artémis, la jeune infirmière :


"Je vais faire... un effort..."


Sur ce, il se retourna progressivement et se calla contre son oreiller quand il fut assis. Il reprit un peu son souffle puis amena le plateau repas sur ses genoux. Il regarda la nourriture avec dégoût. C'était bon tout ça ? Bonne question... Ce n'était pas lui qui avait cuisiné. Il prit la fourchette d'une main tremblante et la planta dans des légumes verts. Il y goûta et macha longuement avant d'avaler. Cela faisait un bout de temps qu'il n'avait pas senti le goût d'une nourriture saine dans sa bouche. Ca lui faisait du bien en fin de compte, au fur et à mesure, il prenait un peu plus de vitesse pour manger. Ce repas avait un effet vraiment direct... Mais alors qu'il mangeait, il entendit quelqu'un frappait à la porte. Il lacha ses couverts mais avait encore un peu peur de marcher, peut-être était-ce son professeur qui lui avait promis de passer le voir avant de s'en aller. Un sourire s'élargit sur son visage et il dit à Artémis :

"Peut-être que c'est sensei !"


[Gomen c'est court mais il est un peu tard =/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeJeu 5 Juil - 13:45

Artémis aida Iori à s'asseoir puis resta à ses côtés alors qu'il mangeait jusqu'à ce qu'on frappe à la porte. Le visage que fit l'élève alors qu'il émettait l'hypothèse que ça soit son professeur la surpris énormément. Comment ce gosse qui haïssant à juste titre Kei quelques heures avant pouvait il être si heureux de le revoir... Et pourquoi Kei viendrait le voir ? Soupçonneuse, elle alla ouvrir. Effectivement, c'était le chinois. Elle lui dit qu'il n'avait pas à s'inquiété, que Iori était rentré à temps et qu'elle s'occupait de lui... Elle pensait vraiment qu'il ne venait que pour ce genre d'information, le jeune homme ayant toujours bien différencié sa vie privée de sa vie professionnelle... Mais à sa grande surprise, elle le vit entrer dans la chambre en la remerciant et s'asseoir à côté de l'adolescent avant de le prendre dans ses bras. Kei attendit que Iori finisse sa bouchée et l'embrassa voracement en l'entourant de ses bras. Il appuya alors sa tête sur son épaule et dit doucement:

"Tu n'avais donc pas mangé avant de venir ? S'il te plait, Iori, s'il te plait, prends soin de toi... Je t'en prie, ne m'inquiète pas autant..."

Il serait le jeune homme contre lui, les yeux clos. La jeune infirmière rompit se moment en lui demandant de laisser son patient manger. Kei releva la tête en souriant... Et se prit une gifle. Il mit la main sur sa joue et regarda avec surprise la jeune femme.

"Je peux savoir à quoi tu joues ? Tu veux te faire virer, imbécile ! Les relations entre profs et élèves ne doivent être que dans un but d'enseignement. Surtout toi ! Désormais, je vais m'arranger pour que ce soit l'autre prof de pratique qui s'occupe de..."

"C'est hors de question !"

Kei avait coupé la parole à Artémis, criant presque, sans même s'en rendre compte. Ils se regardèrent en silence. Il était évident qu'elle avait dit ça pour le tester... Et il était tombé dans le piège... Il détourna les yeux et prit doucement la main de l'adolescent sans pour autant le regarder. Il finit par dire, d'une voix songeuse:

"Je sais Artémis... Je sais, et tu as raison... Mais je ne veux pas qu'un autre que moi le touche... Je sais que c'est pour ça que je devrais passer son enseignement à un autre, mais c'est aussi pour ça que je ne peux pas..."

Un long silence s'installa dans la pièce. Puis Artémis prit la parole après un soupire:

"Tu sais que je ne ferais rien, Kei... Mais soit prudent, tu risques ta place, tu le sais..." elle plongea son regard dans celui de l'adolescent pour lui faire comprendre que lui aussi devait faire attention puis elle se dirigea vers la porte: "Finis de manger, Iori, et dors... Je vous laisse..."

Sur ces mots, elle quitta la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeVen 6 Juil - 1:22

[xDDDDDDDDDD C'est trop le coup de la gifle !]


Iori se laissa faire quand Artémis l'aide à s'asseoir puis il commença à manger tranquillement. Quelqu'un frappa ensuite à la porte et lorsqu'elle s'ouvrit, son visage déjà illuminé de bonheur le fut encore plus, mais l'infirmière ne le laissa pas entrer tout de suite ==". Elle l'entendit lui donné des explications sur ce qui s'était passé quand il était arrivé, mais ce que Io' attendait c'est que son professeur vienne le voir et s'assoit près de lui. Pour le moment, c'est tout ce qu'il voulait que son instructeur vienne se poser sur son lit. Il s'en fichait pas mal maintenant de son repas et de toute façon, il estimait avoir assez manger comme cela et il attendait patiemment que son professeur vienne vers lui. Mais il n'y manqua pas. Un sourire radieux agrandit ses lèvres quand son sensei l'entoura de ses bras pour l'y serrer. Il finit de mâcher et avala son bout de courgette qu'il avait pris entre-temps. Lorsqu'il n'eut plus rien en bouche, il sentit les lèvres de Kei sur les siennes et il les savoura en entourant également son cou de ses bras. Son baiser était... étrange mais tant que c'était lui, il pouvait tout accepté maintenant...

Ces paroles... Encore d'autres paroles si... inhabituelles pour lui. Le jeune adolescent jouait dans les cheveux de son éducateur sans aucune gêne. Il était bien comme ça, dans ses bras... C'était si agréable. Il le regarda un moment et se serra encore plus contre lui, mais Artémis rompit ce moment de tendresse... >< Juste au moment, il ne voulait pas se séparer de lui... En plus, il ne voulait plus manger, il n'avait plus faim. Mais il desserra son étreinte autour du cou de son professeur, pour qu'il puisse le laisser également. Il le regarda faire et alors qu'il avait un sourire aux lèvres, il se prit une gifle magistrale. OO Iori fut très surpris... Pourquoi avait-elle pu faire ça ? Et il se laissa faire Oo. M'enfin bon, il était vrai qu'un homme ne se devait pas de frapper une femme U_U. C'est très courant. Artémis sembla lui faire un sermon, et Iori baissa la tête, se reprenant à manger. Bah tant qu'à faire, pendant que les deux adultes discutaient, il pouvait bien finir de manger, il ne lui restait plus grand chose. Mais sa fourchette tomba lorsque Kei coupa la jeune infirmière ; le blondinet avait été surpris par la force avec laquelle il lui avait répondu.

Iori n'avait pas suivi la conversation, mais il comprit bientôt de quoi ils avaient discuté quand son professeur lui prit délicatement la main. Il ne voulait pas passer son enseignement à quelqu'un d'autre Oo, il ne savait pas vraiment pourquoi mais, lui aussi préférait que ce soit lui qui lui enseigne cette matière. Il y eut ce long silence, et pendant ce silence de plomb, Iori alla se blottir dans les bras de son sensei, après avoir déposer son plateau sur un coin du lit. Il ferma les yeux un moment, comme pour savourer ce moment. Lorsque la jeune femme reprit la parole, Iori rouvrit doucement les yeux pour les poser sur elle. Il comprit le message qu'elle avait voulu lui faire passer. Iori avait toujours été discret auparavant dans ses relations. Lorsqu'il parlait de relations, c'était des relations sexuelles avec des clients, il n'en avait jamais rien connu d'autre et c'est pour cela, qu'il ne comprenait pas ce qui se passait avec son instructeur... C'était quelque chose qu'il n'avait encore jamais connu, et qu'il aurait beaucoup de mal à assimiler. L'infirmière sortit en lui disant qu'il fallait qu'il mange et puis qu'il dorme après. ==" Dans un murmure, il dit :


"Mais j'ai plus faim moi..."

Il ne restait plus qu'une pomme, alors autant la manger. Il déposa ensuite le plateau par terre. Il croqua un morceau du fruit, puis se posa sur les genoux de son éducateur, de façon à ce qu'il soit face à lui. Iori entoura son cou de ses bras, puis se serra contre lui. Il posa sa tête sur son épaule. Iori ne sut résister à l'envie de lui embrasser tendrement le cou, pour remonter vers sa joue et puis ses lèvres, qu'il embrassa dans une douceur infinie. Sa main libre joua avec ses longs cheveux ébène, qu'il faisait glisser entre des doigts pour les sentir tellement soyeux. Soudain, une sorte de pensée lui traversa instinctivement l'esprit. Il fallait qu'il lui demande quelque chose... Il ne voulait revivre cela, ça l'avait tellement blesser et il avait tellement souffert. Non, il ne voulait plus se souvenir de cette horrible histoire qui le hantait et qu'il détestait royalement. Il caressa la joue de son instructeur, il plongea ses yeux dans les siens. Il avait un regard triste et un peu apeuré, mais il essayait de tout faire pour que cela ne se voit pas. Dans un doux murmure, il lui demanda :

"Sensei... Vous ne me violerez plus, hein ? Quand je dirai "non", vous n'irez pas plus loin... Je n'ai pas envie de revivre ça..."

Il enfouit son visage dans son cou et des larmes coulèrent sans qu'il ne le veuille. Il lui avait tellement fait mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMar 10 Juil - 7:00

"Tu ne veux pas que je te touche, Iori ? J'ai pourtant cru comprendre le contraire... Me diras-tu de nouveau "non" un jour ?"

Kei tentait d'être moqueur, mais il était très préoccupé par les paroles de son amie... Il embrassa tendrement le jeune garçon et le reposa à nouveau sur le lit avant de se lever pour aller s'asseoir au bureau du jeune homme. il prit alors la parole:

"Iori, je t'apprécie plus que je ne le devrais. L'impression que tu as eu de moi au début... Celui que j'étais... un homme froid et distant, maître de lui en toute occasion... C'est comme ça que je dois être, c'est comme ça que tout le monde doit penser que je suis... Pour une raison simple: je couche avec les élèves... Et si je ne veux pas qu'ils attendent plus de moi, je dois me montrer innaccessible... Mais avec toi, je ne peux pas..."

il se tut, regardant le garçon pour savoir s'il comprennait le sens réel de ses paroles... que Kei continuerait son travail avec les autres, qu'il serait froid pour les autres, qu'il coucherait avec eux sans ressentir ni plaisir ni sentiments... Et qu'il ne pourrait détacher son esprit de l'adolescent... Il soupira et reprit:

"Je ne peux plus te donner un enseignement classique... Je voudrais avoir avec toi une relation bien plus que professionnelle... Mais personne ne dois le savoir sinon je me ferais renvoyer et nous serons définitivement séparés... Mais tout ce que je te demandais en tant que professeur, le feras tu si je te le demande en tant qu'amant ? Et toi, Iori... que veux tu ?"

Kei le regardait avec inquiétude. Il y avait toujours une possibilité pour que l'adolescent soit un manipulateur très doué qui profite de cette situation pour se vanger du viol et le faire virer... Mais il était prêt à prendre ce risque... En se disant cela, il se rendit compte que ce qu'il ressentait pour l'adolescent était plus fort que ce qu'il pensait...

[C'est nul, je suis désolée....]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeJeu 12 Juil - 8:40

Iori était resté près de son professeur, il se serrait contre lui malgré sa peur qu'il recommence ce qu'il avait fait un jour. Il ne savait pas ce qu'il ressentait pour lui, il ne savait pas ce que c'était. Etant un prostitué, c'était vraiment étrange de ressentir cela pour quelqu'un. Peu à peu ses larmes séchaient, ce n'était qu'une simple peur comme une autre. Il restait le visage enfoui dans son cou, il ne voulait pas qu'il le regarde. Le jeune garçon se sentait si faible, si puéril... Mais après tout, il n'était encore un simple enfant de seize ans, adolescent certes mais toujours pas adulte. Bien qu'il fasse quelques fois, des choses que seuls des adultes devraient faire. Il le savait mais il s'en fichait bien. Son passe-temps était bien entendu le sexe mais il préférait la guitare. C'était l'une de ses grandes passions, il avait commencé à en jouer vers l'âge de douze ans et puis, il s'était amélioré au fil du temps, maintenant, il connaissait bon nombre de morceaux. Il se redressa un peu et regarda son instructeur. Il caressa lentement sa joue, et plongea ses yeux dans les siens, puis il fit glisser sa main dans ses cheveux ébène. C'est à ce moment qu'il lui parla.

Son ton voulait être moqueur mais le jeune blond remarqua la gêne de son homologue. Bien sûr qu'il voulait qu'il le touche, il voulait qu'il le caresse tout le temps, toujours mais Iori n'était pas du genre à demander... Habituellement, on lui imposait et lui s'adaptait sauf lorsque l'on dépassait sa limite et là, il ne l'acceptait mais maintenant, il pouvait tout accepté puisque ce matin, on l'avait pénétré, certes de force, mais on l'avait fait et il devait l'accepter. Lui dire "non", il ne savait pas s'il le referait un jour... Peut-être... Il secoua la tête, il n'en savait rien... Pourquoi lui poser une telle question ? Il voulut répliquer, mais il ne le fit pas... Il le regarda simplement, se demandant pourquoi il lui posait ces questions, qu'il ne comprenait pas forcément. Il se laissa embrasser et tenta de prolonger le baiser. Ensuite, il le posa sur le lit mais pourquoi ? Il voulait rester dans ses bras et il fit une moue triste. Puis, il le regarda s'asseoir à son bureau. Il l'écouta attentivement, les jambes repliées sur lui-même.

Ses mots... Pourquoi lui disait-il ce genre de choses ? Pourquoi ? Ils étaient incompréhensibles aux oreilles de Iori... On ne les lui avait jamais ou bien, il les avait toujours repoussés. Io' reçut la raison pour laquelle son professeur était aussi froid et distant. Mais depuis tout à l'heure, il avait remarqué qu'il était différent avec lui, beaucoup plus doux et attentif. Il le préférait comme ça, quoi que son autre côté, celui qu'il utilisait dans l'établissement, l'attirait quelque peu et puis, ça le déstabilisait qu'il lui parle comme ça, bien que cela fut assez agréable. L'adolescent fut très surpris lorsqu'il lui annonça qu'il voulait une relation plus que professionnel avec lui... Qu'est-ce qu'il voulait dire par-là ? Il voulait avoir une relation amoureuse ? Tout ça... Tout ce qu'il lui disait d'un coup ! C'était trop dur à encaisser, on ne lui avait jamais dit de telle chose et les entendre, là, maintenant. Il se prit un instant sa tête dans les mains, puis la relâcha pour regarder son professeur qui venait de lui poser une autre question. Ce qu'il voulait ? Lui ? Il n'en avait pas la moindre idée... Il lui répondit :


"Je ne sais pas... Je ne comprends pas..."

Sur ses paroles, il s'allongea de dos à son sensei, face au mur. Il ne comprenait pas et ne semblait pas vouloir comprendre. Si son instructeur l'aimait, il ne devait pas... On ne devait pas l'aimer, on ne doit pas aimer quelqu'un qui se prostitue... C'est se faire mal à soi-même et puis, Kei couchait avec d'autres élèves et même s'il ne pensait qu'à lui... Raaah.. Il secoua la tête... Pas question qu'il tombe amoureux de lui, ce n'était pas convenable... Il murmura :

"Vous ne devez pas m'aimer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeSam 14 Juil - 5:44

"Non, je ne dois pas t'aimer..."

Kei se leva de sa chaise et alla s'étendre dans le lit contre le corps du jeune homme. Il l'embrassa tendrement dans le cou alors que son bras passait autours de sa taille. Il ferma les yeux et resta là un instant. Il soupira au bout d'un moment et murmura:

"Et je voudrais rester là toute la nuit et toute le journée... Je ne t'aime pas, Iori, et tu ne m'aimes pas... Combien de temps allons nous croire à ce mensonge ?"

Il n'ajouta rien, serrant le garçon contre lui. Son érection était dressée, mais ce n'était pas ce qu'il cherchait. Non, il avait eu de quoi le satisfaire en sexe pour la soirée, mais la simple présence du jeune homme le rendait fou de désir... Il était néanmoins bien rien qu'en étant à ses côtés et il ne cherchait même pas à lui faire savoir qu'il était dans cet état. Il voulait juste le garder dans ses bras. Il passa doucement sa main de ses cheveux et il finit par dire:

"Je vais quitter cette pièce, Iori... Je vais partir et nous recommenceront à croire à ce mensonge. Je ne serais qu'un professeur froid et distant et toi un élève insconscient de sa propre santé... Et ce qui nous avont fait ce soir restera dans les oublis... Est-ce donc comme ça que ça doit se passer ce soir ? M'as-tu donné ton corps juste pour avoir une bonne note ou un peu d'argent ?"

La voix du professeur était douce, calme... et neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeDim 15 Juil - 4:04

En effet, Iori ne voulait pas qu'on l'aime... Ce n'est pas qu'on n'avait pas le droit mais il ne le prétendait pas. Ce n'était pas une chose à faire, il s'était toujours considéré comme un prostitué et ne peut se soumettre au fait qu'il soit aimé de quelqu'un, et qu'il puisse tomber amoureux de quelqu'un. C'était bien quelque chose d'inconcevable à ses yeux, l'amour, il ne l'avait jamais ressenti et ne savait pas ce que cela pouvait lui faire... Le jeune- garçon ne désirait non plus la connaître... Il avait trop vu sa mère souffrir de l'absence de son mari, de la mort atroce de son mari... Tout cela à cause de l'amour, si elle ne l'avait pas aimé, jamais elle n'aurait autant souffert. Peut-être que ce sentiment peut être beau à vivre mais cela peut être aussi horrible... Il hésitait entre ces deux extrêmes, être heureux ou bien ne l'être pas en voyant la personne qu'il aime s'éloigner, en la voyant coucher avec quelqu'un d'autre, coucher avec d'autres personnes... On peut être heureux mais il y avait bien trop de contre-parties étant beaucoup plus nombreuses. Il ne voulait pas finir comme sa procréatrice, il ne l'accepterait pas... Il avait trop souffert de l'absence de son père, d'une absence d'un homme à la maison. Non, il ne voulait pas...

À la pensée de son paternel, il ferma les yeux, de dos à son professeur, laissant des larmes de cristal silencieuses couler le long de ses joues, pareilles à de belles rivières. Il n'avait pas de sanglots, il ne voulait pas que son instructeur s'en aperçoive. Cependant, il savait qu'il avait lu son dossier : naissance, mort de son père par accident de voiture, indifférence de sa mère à son égard, premier rapport sexuel, prostitution, travestisme,... Tout cela faisait de lui, un être pas très comblé mais il en avait pris l'habitude, maintenant, il rejetait tout geste d'affection... Il avait été habitué à cela et maintenant, il avait du mal à l'accepter. Mais il se laissait faire avec lui, il ne disait rien et le laissait le toucher. Ses caresses, ressemblant à de douces plumes glissant sur son corps et l'engorgeant de nombreux frissons de plaisir, le rendaient fou et l'apaisait en même temps. Et ses lèvres de pétales ne pouvaient que le faire apprécier la douce chaleur qui émanait ensuite de son corps. Lorsqu'il faisait son travail de gigolo, il laissait faire les gens qui voulaient le toucher, c'était son travail et n'éprouvait pas forcément du plaisir. Tel était sa règle, il montrait qu'il appréciait malgré qu'il ne ressente rien.

Iori sursauta au contact de la bouche de son sensei dans son cou, mais une chair de poule traversa son échine et il se laissa prendre par la taille. Inconsciemment, il se serra contre lui pour le sentir encore plus près. Ses paroles étaient si belles et significatives, si fortes aussi...Ses dires étaient réels... mais il ne voulait pas se l'avouer. Il se refusait à croire qu'un être tel que Kei puisse l'aimer, c'était impensable... Iori n'avait pas oublié ce qu'il lui avait fait. Certes, cela faisait parti du passé, mais il ne parvenait pas à oublier ce moment. L'instant où il l'a pénétré de force sans vraiment de préparation au préalable, il ressentait encore la douleur faire de son corps qu'une feuille de papier déchiqueté, le mal énorme qu'il avait ensuite eu lorsqu'il s'était retiré. La honte ensuite qui s'était emparé de lui, il s'était apitoyé sur son sort, se rappelant que c'était de sa faute, qu'il avait poussé à bout son professeur et que la dernière chose à faire était de le violer. De nouvelles larmes coulèrent toujours sans sanglots... Il ne souriait pas et se laissait faire.

Il s'obstinait à se dire qu'ils ne s'aimaient pas, que ce n'était illusion qui finirait bientôt par disparaître comme toutes les fois où il avait ressenti la même chose, mais celle-ci était bien plus forte que les autres, mais il ne le disait pas, il le gardait pour lui. Le fait qu'il ait fait l'amour avec lui n'était en aucun cas pour avoir plus d'argent ou quoi que ce soit d'autre. Il le voulait réellement... Doucement et tranquillement, il se retourna pour être face à son éducateur. Il voulait voir son visage d'ange, savoir son corps contre lui. Io' posa délicatement ses mains sur son torse et le regarda intensément, se plongeant dans ce lac d'ébène qui ne semblait aspirer qu'à le voir s'y noyer et c'est bien ce qu'il faisait, il s'y noyait. Il caressa tendrement sa joue, sans pour autant sourire, il restait neutre, ni heureux, ni triste. Il ne voulait pas qu'il perce son cœur pour voir ce qu'il y avait à l'intérieur. Iori releva la tête vers lui, et rapprocha ses lèvres des siennes, pour un baiser très calme et doux. Ensuite, il lui murmura en baissant la tête pour ne pas qu'il puisse voir son visage déformé par la tristesse en elle-même... :


"Vous ne pouvez pas m'aimer... C'est impossible et moi non plus, je ne le peux pas... Laissez-moi donc... Ce n'est pas bon de m'aimer, je n'apporterai que souffrance..."

Sur ces mots, il entoura son cou de ses fins bras et l'embrassa encore, fermant les yeux pour apprécier jusqu'à la fin la douceur de ses lèvres délicates et expérimentées. Il se colla encore à lui, il resta comme cela dans ses bras sans rien dire. En rapprochant encore sa jambe, il perçut quelque chose d'assez dur. Il rapprocha encore et toucha doucement l'entrejambes de son professeur. Il rouvrit les yeux et regarde bien où se trouvait sa jambe. Il ne s'était pas trompé, il leva la tête vers lui et le regarda tendrement. Une de ses mains -sa main droite- descendit très lentement, comme un serpent glissant sur le sol tropical, guettant sa proie de loin, il caressa le membre par-dessus tous ses vêtements. Il sourit légèrement, et commença à masser mais pas fortement, juste de simples caresses semblant presque amicales, sans qu'elles ne le soient vraiment. Il avait une autre idée en tête. Il posa ses lèvres sur les siennes dans un baiser passionné, puis lui demanda sensuellement avec un sourire qui lui était inhabituel sur ces dernières.

"Voulez-vous que je m'en occupe ? Je me montrerai très doux et ce n'est pas pour avoir une bonne note ou bien de l'argent, juste pour vous libérer de ce désir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeLun 16 Juil - 12:57

[je suis désolée TT c'est pas ma faute, c'est Kei TT]

Kei laissa Iori le toucher et l'embrasser avec douceur. Il ne dit pas un mot, ne fit pas un geste. Il le sondait, cherchait à savoir ce que l'adolescent voulait... Et il était clair qu'il le voulait, lui, mais qu'il se refusait de l'admettre... Puis une voix déchirée de tristesse s'éleva dans la pièce: Iori repoussait Kei, le rejetait. Kei ne bougea pas plus jusqu'à ce que le jeune homme l'embrasse d'une manière si désespérée. Il répondit à ce baiser d'adieu - car c'était bien un baiser d'adieu - et le serra contre lui comme il semblait le désirer... jusqu'à ce que la jambe du plus jeune frôle son membre dressé. Kei sourit, amusé de la situation, mais ne fit pas un geste. Il regarda Iori droit dans les yeux alors que la main de celui-ci migrait lentement vers son sexe. Il ne montra aucune réaction quand Iori atteignit sa cible... Il réfléchissait.

Devait il accepter cette intimité maintenant ? Que voulait Iori ? Il ferma les yeux une demi seconde alors que l'adolescent était en train de le masser délicatement. Pas d'amour entre eux... Mais le professeur qu'il était n'aurait jamais de relation 'juste sexuelle' avec un élève. Donc s'il ne devait y avoir aucun sentiment entre eux, le sexe redeviendrait un enseignement. Kei devait donc tout de suite reprendre son attitude de professeur. C'est donc, à contre cœur qu'il ne répondit pas vraiment au baiser du jeune homme et qu'il posa un regard froid sur lui:

"Et pourquoi ferais-tu ça, Ior... Akiroto ?"

Il déglutit difficilement mais son regard ne flanchait pas. Il n'avait pas arrêté la main du jeune homme, mais il le dévisageait avec un air distant. Il ne fit pas un geste mais dit d'une voix neutre:

"Le sexe fait parti de ma vie, c'est ma vie. Je n'ai pas besoin de me faire sucer par un élève. Je n'ai pas besoin de jouir à chaque fois que mon sexe se dresse. A la seconde où j'aurais passé cette porte, j'aurais débandé. Je ne suis plus un adolescent en chaleur, loin de là, et je ne vends pas mon corps au plus offrant."

Sur ces mots, il commença à se dégager lentement de l'étreinte du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeLun 16 Juil - 13:51

Iori continuait de faire descendre sa main délicatement, le regardant intensément de ses pupilles toujours roses par ses lentilles. Il observait ses réactions, essayait de comprendre ce qu'il voulait lui aussi. Le jeune garçon ne pouvait pas être aimé, il en ressentait, certes, le besoin, mais n'en ayant jamais eu, il avait du mal à l'acceptait... Même si au fond de lui, il ne réclamait que ça. Cette tentation de savoir ce que l'on ressentait quand quelqu'un vous touche avec amour et sincérité, et non pas pour le simple plaisir de l'autre. Sa mère ne le regardait que rarement, puisque lorsqu'elle le faisait, Iori ne le voyait pas, pourtant il ressentait la tristesse qu'éprouvait sa génitrice, mais il ne voulait pas le voir. Elle l'avait toujours été rejetée à ses yeux et il n'y voyait plus rien que la haine qu'elle éprouvait pour lui. C'était une vraie horreur que de croire que sa propre créatrice le détestait à ce point. À ce moment, le sourire du blond disparut... Pourquoi toutes ces choses lui revenaient-elles à l'esprit ? Voulait-on lui prouver quelque chose ? Il essayait de sortir de son monde qu'était le passé pour se concentrer de nouveau à son professeur. Avec un peu de difficultés, il y parvint enfin. Il continuait de l'examinait, continuant ses douces caresses.

Il ne le quitta pas des yeux et remarqua qu'il avait fermé les yeux un moment, oui, même pas une seconde mais il l'avait fait tout de même. Io' rapprocha ses lèvres des siennes pour l'embrasser, faisant passer, inconsciemment, un amour insoupçonné. Le jeune adolescent aimait tant le regarder, savoir que, dans un sens, il lui plaisait, que peut-être, il l'embrasserait encore. C'était si agréable de croire en tout cela, mais ce dont il avait peur c'est que cela s'arrête. En effet, il rejetait tous les gestes d'affections de son professeur, mais il les voulait quand même. Il avait envie qu'il insiste encore un peu, qu'il reste avec lui, qu'il le touche, qu'il... l'aime... mais à ses yeux, c'était impossible. Son subconscient gardait tout ça pour lui, il ne voulait pas le divulguer aux yeux de l'ado'... Il voulait l'empêcher de voir qu'il aimait réellement son éducateur. Pour quelles raisons ? Allez savoir... Iori accentua un peu plus ses caresses, mais n'allait pas plus loin, il avait besoin de l'autorisation de son professeur pour le faire... Il avait toujours son habitude de prostitué, même s'il était en privé avec une personne. On devait lui dire ou l'autoriser à faire telle ou telle chose.

La question de Kei lui glaça le sang. Il arrêta tout sous la surprise. Pourquoi recommençait-il à l'appeler par son nom, alors qu'il n'y avait encore quelques minutes il osait le nommer "Iori" ? Son cœur se déchira simplement à ces paroles... Il le regarda incrédule. Il ne comprenait plus. Il ne voulait pas que ça s'arrête, il voulait de lui, il avait besoin de lui, mais cela il ne se l'avouait toujours pas. Il n'arrivait pas à ouvrir la bouche. Pourquoi redevenait-il si froid tout à coup ? Pourquoi maintenant ? Evidemment, son côté froid l'attirait mais pas maintenant... Il avait besoin de tendresse, il voulait le vrai Kei, celui qu'il avait vu dans la boîte de nuit, au lit lorsqu'ils étaient avec Sven et même tout à l'heure quand ils étaient seuls. Ses mains ne bougeaient plus, il ne pouvait plus rien faire. Ce qu'avait dit son sensei l'avait blessé, rien que ces simples paroles, rien que le fait qu'il l'ait appelé "Akiroto". Pourtant, il avait entendu la première syllabe de son prénom. Pourquoi avait-il changé à la dernière minute ? Le blondinet ne savait plus quoi faire, plus quoi dire. Sa gorge se noua et ne parlait pas pour ne pas que sa voix le trahisse.

Lorsqu'il continua sa discussion, les larmes coulèrent de nouveau. Cela voulait-il dire qu'il l'abandonnait ? Pourquoi lui avait-il dit tout ça alors ? Iori ne se rendait pas compte qu'il l'avait repoussait, qu'il lui avait dit qu'il ne pouvait pas l'aimer. C'était difficile, il ne savait pas, il ne savait plus. Ses doigts tremblants allèrent rejoindre le visage de son sensei, ils le touchèrent, le caressèrent. Non, il ne voulait pas qu'il s'en aille tout de suite, il avait besoin de quelqu'un et principalement, lui et personne d'autre. Sa main droite glissa dans son cou et il colla son corps au sien, baissant la tête puis la posant dans son cou. Il entoura son cou de ses bras, il ne le regardait pas. Il avait peur à présent, peur qu'il ne s'en aille maintenant. Les gouttes de cristal perlaient toujours sur ses joues. Iori resserra son étreinte. Non, il ne le laisserait pas partir, il ne voulait pas et ferait tout son possible pour le garder près de lui. Son subconscient commençait à relâcher ce qu'il gardait pour lui, refaisant voler les papillons dans son ventre lorsqu'ils se touchèrent. Sa jambe gardait sa place précédente, elle touchait l'entrejambes de son éducateur. Il ne voulait pas le faire encore plus réagir, mais il ne bougeait plus de là. Doucement, il murmura :


"Non... Ne me laissez pas... Je ne veux pas que vous partiez dès maintenant, j'ai besoin de vous. J'ai besoin de votre présence à mes côtés. Je vous en prie, restez avec moi..."

Il se colla encore, si c'était toujours possible. Il gardait ses bras autour de lui et n'aspirait qu'à une chose, qu'il le touche à son tour, qu'il le caresse. Son visage enfouit dans son cou, quelques mèches de ses cheveux d'or restaient collées à sa figure à cause du liquide qui y coulait. C'était au tour de Kei de le repousser, mais après tout c'était normal, il l'avait fait lui-même alors pourquoi pas lui maintenant. Il en avait le droit, non ? Iori ne le regardait plus, il n'osait plus, il ne voulait pas qu'il regarde son visage humide de larmes.

[Tu t'excuses de quoi ? xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMar 17 Juil - 13:22

Kei vit bien que ses paroles blessaient Iori, mais il n'était plus l'amant potentiel, il était redevenu le professeur... N'était-ce pas le mieux ? Néanmoins le cours qu'il donnait n'était pas de son domaine... D'ailleurs quel était le teneur et le but de ce cours ? Il resta absent, distant, alors que l'adolescent s'accrochait, le serrait contre lui, se blottissait dans ses bras... Après l'avoir repoussé, lui disant d'abandonner ses sentiments, voilà qu'il s'accrochait à lui et le suppliait de rester... Kei avait trouvé le but du cours: Projet scolaire. Alors que les larmes coulaient dans le cou de Kei, le chinois prit la parole d'un ton toujours aussi neutre alors que son corps ne bougeait pas d'un millimètre et qu'il n'avait réagi à aucun des gestes du garçon.

"Que veux-tu, Akiroto ? Pas d'amour, pas de sentiments, pas d'attaches, juste un corps, un soutien, une présence constante ? Attends-tu de moi que je t'aime et te serve ? Que je te donne ma force sans rien en retour ? Mais voyons, tu le sais très bien, trop bien même... Seuls les gigolos sont comme ça... Et encore... Me paierais tu pour que je te prenne dans mes bras, t'embrasse et t'appelle par ton prénom ?"

Kei savait qu'il était dur, trop dur peut être, avec ce garçon. Il se laissa aller sur le lit, ne le repoussant pas, mais ne l'attirant pas pour autant... Il ne fallait pas qu'il présente ce qu'il allait dire comme un sermon d'adulte mais il ne pouvait pas laisser passer ses sentiments et son inquiétude dans ses paroles... Compromis difficile à trouver... Il finit par demander:

"De quoi comptes-tu faire ton avenir ? Tu vas te prostituer jusqu'à attraper une maladie incurable ? Tu vas te laisser mourir de faim ? Tu vas vivre dans un bordel, isolé, associable... Est-ce donc ça que tu veux ? Est-ce à ça que tu aspires ? Vas-tu postuler pour travailler avec Sven ?"

Sven... Il ferma les yeux une seconde puis fixa le plafond de nouveau. D'une voix basse, il reprit:

"Contrairement à ce que tu penses certainement, les élèves de Kakumei ne finissent pas gigolo... loin de là... Ils sont plutôt chefs d'entreprise ou acteurs célèbres... Veux-tu que je te raconte l'histoire de Sven ? Pourquoi il est là-bas ? A moins que tu ais peur que je te raconte ton avenir... Ton avenir... A quel avenir te destines-tu ? Et... quel est l'avenir que tu aimerais avoir ?"

Souvent, chez les jeunes, les deux réponses étaient similaires... Mais poser les deux questions était toujours intéressant... Surtout pour quelqu'un qui se détruit aussi ouvertement... Kei imaginait sans difficulté que le "rêve" de Iori - s'il y en avait un - serait très loin de la vie vers laquelle il se dirigeait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMer 18 Juil - 3:48

Iori se sentait de nouveau abandonné, il avait cette forte envie de pleurer et cela ne manqua pas. Ses larmes coulèrent d'elles-mêmes. Toutes ces paroles... Elles étaient si blessantes, même sa mère ne les lui disait pas. De toute façon, il ne parlait jamais avec sa génitrice auparavant et ça continuait ainsi. Le jeune garçon regardait son professeur stupéfait... Pourquoi était-il redevenu ce professeur ? Ce professeur qui l'avait violé et étant toujours froid ? Il n'arrivait pas à le supporter, il préférait le Kei doux et sensible à celui qui venait de réapparaître aussi spontanément. Pourtant, le blondinet n'arrivait pas à se décoller de lui, il voulait rester à ses côtés. Il entourait son cou de ses bras, il essayait de tout faire pour qu'il ne le rejette pas mais c'était peine perdue. Maintenant, le jeune adolescent s'en voulait. Il n'aurait pas dû lui dire qu'il ne fallait pas l'aimer... À présent, le blond serait capable de tout pour que son éducateur retrouve de la considération pour lui. Il changeait si facilement de caractère et le deuxième le blessaient horriblement. Ses pleurs ne cessaient toujours pas de mouiller ses joues. Io' ne le regardait pas, il ne regardait plus, il fermait les yeux comme pour s'empêcher de sangloter autant.

L'adolescent ne savait pas du tout ce qu'il voulait, on ne le lui avait jamais demandé. On lui avait toujours imposé... Certes d'une nature assez dominatrice, de temps en temps, il était bien obligé de se soumettre. Mais c'était bien la première fois qu'il se sentait aussi uke... Il n'avait jamais voulu l'être mais avec son sensei comment ne pas l'être ? En fait, Iori voulait tout et il se trouvait bien égoïste de ne penser qu'à lui. Il désirait le corps et le cœur de son instructeur mais il ne savait pas comment s'y prendre. Il était prêt à tout lui donner, à se soumettre à tous ses désirs, mais peut-être qu'il ne le voulait pas ainsi. Tout cela tournait dans sa tête tel un tourbillon détruisant tout sur son passage. Il ne voulait pas que Kei soit à tous ses petits soins, il désirait simplement être aimé sans jamais souffrir, mais il savait bien que c'était impossible. Il avait peur de cette souffrance psychique, cette maladie d'amour, tout ce qui s'y rapportait. LA peur de l'abandon, la peur de l'amour, la peur de tout rapprochement, la peur de l'amitié, la peur de toutes ces peurs. Comment pouvait-il-s’en sortir ? Alors qu'il s'était peu à peu calmé, il lui répondit :


"Je ne sais pas ce que je veux... Ah si... Je sais... Je vous désire, j'aimerais être à vous, j'aimerais que vous me touchiez... Je voudrais tant de choses mais j'en ai peur..."


Ce que le jeune adolescent trouvait étrange c'est le fait que son professeur se laisse faire. Puis, il reprit sa discussion en étant encore plus blessant, mais peu à peu, Iori s'y habituait, comme à son habitude. Son avenir... Il n'en avait pas, il le savait très bien... Il n'avait pas de rêve, pas de principes... Il n'avait rien. Sven ? Il était bien devenu un gigolo professionnel... Ben si c'était ce qu'il devait devenir, il le ferait. Il n'avait pas d'autres endroits où aller, sa mère l'avait rejeté et pour le moment, seule cette école pouvait le maintenir en vie. Sa plus grande passion était sa guitare, mais il savait qu'il ne pouvait pas en faire son métier. Sa culture, il ne s'en servait que rarement. Alors pourquoi chercher ? Il n'avait pas d'avenir... Il baissa la tête et enleva son étreinte autour de son cou. Il se retourna. Maintenant, s'il voulait s'en aller, il pouvait le faire. Il s'en fichait maintenant, s'il ne voulait pas de lui, dans ce cas... Pourquoi essayer de le retenir ? Cela semblait impossible après tout. Il se contenta de murmurer :

"Je n'ai pas d'avenir, et je ne compte pas en avoir non plus..."

Il resta de dos. Il regarda le mur en face de lui et se roula de nouveau en boule. Iori était lunatique, on dirait. Tout ce qu'il lui avait dit l'avait profondément blessé. Cependant, il savait tout de même que c'était la vérité, mais il ne voulait pas le dire. Quelle réalité ! Il n'en pouvait plus de vivre ainsi mais il y été condamné. Enfin, c'est bien ce qu'il croyait. Il murmura :


"Si vous voulez partir et bien... Allez-vous-en..."

[Gomen ce n'est pas très constructif, j'ai fait ça à la va vite... ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeLun 23 Juil - 12:59

Finalement, l'adolescent se calma un peu et dit qu'il voulait appartenir à Kei et que celui ci le touche. Kei ne réagit pas à ses paroles car les idées qui lui venaient comme réponse étaient trop cruelles... Il n'avait pas envie de blesser de nouveau Iori en lui demandant si la seule chose qu'il attendait de Kei était du sexe, son corps... et rien d'autre... Si c'était avec son propre corps qu'il voulait payer l'affection de son professeur... Il préféra ne rien dire et enchaîna sur ces questions d'avenir. Iori se détacha de lui donnant une réponse vide à sa question et lui disant de partir. Kei resta pourtant là, étendu sur le lit de son élève, le regard posé sur le plafond et il reprit la parole d'une voix douce et mélancolique:

"Sven était un élève brillant. Il était destiné aux hautes sphères de la société. Il aurait pu être le dirigeant dans grand groupe... Je l'avais pris sous mon aile, le portant et l'encourageant. J'avais placé beaucoup d'espoir en lui, il allait être la fierté de Kakumei. Mais la société de son père à fait faillite. Sven était en dernière année, mais son père ne pouvait même plus lui payer la fin de ses études. Il restait deux semaines avant les vacances et nous savions tous qu'il ne pourrait pas revenir, ni être diplômé. C'était un gâchis monumental. Nous avons essayé de lui obtenir une bourse, de lui apporter une aide quelconque... En vain. Deux jours avant son départ définitif de Kakumei, son père s'est suicidé, le laissant seul héritier d'une dette faramineuse. Il devait payer et il ne possédait rien. Sa mère est morte de chagrin quelques jours après... Alors Sven a fait la seule chose qu'il pensait savoir faire... Il aurait pu vendre son savoir au plus offrant, mais il n'avait pas fini ses études et toutes ses connaissances étaient inutiles sans ce morceau de papier... Alors il a vendu son corps. Il est devenu un professionnel et moi son client le plus régulier... Il ne profite pas de l'argent qu'il gagne. L'endroit où il travail le loge et le nourrit. Toute sa paie sert à payer ses dettes. Sven ne sortira jamais de cet enfer. Il n'est même pas certain de pouvoir un jour arrêter de travailler tellement sa dette est grande. Il ne sera qu'une pute pendant toute sa vie. Une pute de luxe, peut être, mais une pute... Et tu peux être certain qu'il en a une conscience aiguë... Pourtant il se bat pour continuer, il ne baisse pas les bras. Sven est un être d'exception et la vie l'a abandonnée. Il n'a pas eu le choix et n'a jamais pu prendre le chemin de ses rêves. Toi, tu en as la possibilité. Tant que tu es à Kakumei, quelque soit ce que tu veux, quelque soit ce qui te plait, les professeurs t'aideront à atteindre ce but."

Il se tut un moment, repensant à tous ces moments passés avec Sven, le regardant progresser et devenir cet être si parfait au fil des années. A chaque fois qu'il y repensait, cela le faisait souffrir. Il conclut:

"Sven était un élève particulier pour moi, les sentiments que j'avais à son égard dépassaient le cadre professionnel, mais c'était un amour paternel que j'avais pour lui, un sentiment de protection immense... Rien à voir avec ce que je peux ressentir pour toi... Non, ça... c'est la première fois... Mais si tu considères que ta vie est sans avenir, condamnée... Explique moi pourquoi je devrais avoir envie de m'occuper de toi... de quelque manière que ce soit... J'ai passé l'age d'avoir une relation sans avenir, Akiroto... Iori."

Il était perdu, il ne savait pas vraiment quoi dire au jeune garçon... Il se leva lentement et passa sa main dans les cheveux de l'adolescent. Il dit d'une voix très douce:

"Il est tard, tu dois dormir. Je vais te laisser. S'il te plait, réfléchit à tout ce que j'ai pu te dire. Je serais au réfectoire demain matin... Et je veux t'y voir. Je veux te voir manger. Entendu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeMar 24 Juil - 5:38

Iori s'était roulé en boule, ne voulant plus regarder son professeur car il savait que s'il le faisait, il pleurerait encore et il n'en avait pas envie. Il n'avait jamais autant pleurer auparavant. Il n'avait jamais ressenti un tel sentiment d'affection pour un professeur ou pour quelques autres personnes... Il ne la comprenait pas et il ne semblait pas vouloir la comprendre puisqu'il la rejetait tel un vulgaire sentiment de passage comme il en avait souvent eu. Mais quand son professeur redevint froid avec lui, il ne sut plus quoi faire, il ne voulait pas qu'il soit ainsi avec lui. Il le préférait quand il restait doux et... lorsqu'il l'aimait. Il ne souhaitait pas l'acheter, il voulait lui montrer son affection mais il n'y arrivait pas. La seule chose qu'il savait offrir c'était du sexe et en pensant que cela aurait pu lui faire plaisir, et qu’avec cela il pourrait peut-être se faire pardonner, il lui en avait proposé. Mais il lui répondit très froidement, ce qui le coupa dans son élan. Il fut très surpris et n'osa plus rien faire. Il resta blotti contre lui en espérant qu'il le prenne dans ses bras, mais non, il n'en fit rien. C'était si dur de l'entendre parler ainsi... Il le blessait profondément et il ne sut retenir ses larmes.

Il continua ainsi jusqu'à parler de Sven. Il ne voulait pas vraiment savoir son histoire, ce n'était pas ses affaires... Alors qu'il avait "autorisé" son éducateur à s'en aller, il n'en fit rien. Iori ne sentit aucun poids sortir de son lit. Ensuite, il entendit sa voix, redevenu douce avec une pointe d'un autre ressentiment, qu'il ne comprit pas tout de suite. Il lui parlait de Sven... De son passé... De sa scolarité à Kakumei. C'était horrible. Sven avait eu une existence plus pire que la sienne et son cœur se serra. Il avait de la compassion pour lui, il s'était montré gentil envers le jeune -garçon. Rares avaient été les personnes à lui parler de cette manière. Il aimait bien son caractère. Une larme roula sur sa joue, pourquoi la vie était-elle aussi cruelle ? Il trouvait cela injuste, un garçon aussi brillant que lui devenir un simple prostitué... Ca l'exaspérait. Mais il ne dit rien, consumant sa peine et sa haine à l'égard de la vie en silence. Il savait que c'était mauvais pour lui de garder tout ça en lui, mais après tout ce qu'il venait d'entendre. Iori ne s'était toujours pas retourné, il restait les yeux posés sur le mur en face de lui. S'il se retournait, il ne saurait résister à la tentation des douces lèvres de son instructeur.

Iori était donc un élève particulier aux yeux de son sensei... Au moment, où il l'appela "Iori', un poids sur son cœur s'enleva. Il ne voulait plus qu'il l'appelle "Akiroto". Etrangement, il se sentait blessé quand il l'appelait comme ça... Il ne voulait plus. Mais il ne dit rien, il resta blotti dans son coin à ne rien faire. Pourtant, il avait une folle envie de le toucher, de l'embrasser, non pas parce qu'il ne désirait que son corps, parce qu'il venait de comprendre ce qu'il lui arrivait. Enfin, il le croyait mais les mots ne sortaient pas de sa bouche. Il ne les avait jamais dis... Il frissonna de plaisir quand il sentit la simple caresse de son sensei dans ses cheveux. Doucement, le jeune adolescent s'empara de la main de celui qu'il aimait. Il se retourna et planta ses yeux dans les siens... Il s'y plongea comme il l'aimait tant. Il se mordit la lèvre inférieure, il voulait y résister, mais non... Il tira sur sa main pour qu'il tombe sur lui. Il l'embrassa tendrement, puis demanda le passage à l'entre de tous ses plaisirs. Il plaça ses mains sur les joues de son professeur, alors qu'il fermait les yeux pour apprécier ce baiser. Il fit glisser sa main dans ses cheveux soyeux et se sépara à regret de cette bouche qu'il désirait tant. Il baissa la tête pour ne pas croiser le regard de son éducateur et lui répondit :


"Si le fait que je mange vous fait plaisir, alors je mangerai parce que c'est vous qui me l'avez demander et personne d'autre..."


Il le regarda une dernière fois, puis le lâcha. Ensuite, il baissa de nouveau les yeux. Peut-être allait-il lui dire quelque chose de blessant encore mais bon... Il s'y était habitué maintenant. Ce sentiment qui lui serrait le cœur en sachant qu’il allait bientôt partir, il ne le comprenait toujours pas mais commençait à se douter de ce que cela pouvait bien pouvoir être. Il ne voulait pas que son professeur le quitte mais c’était ainsi… Ils ne pouvaient pas faire autrement. Des paroles lui brûlaient les lèvres, il voulait les lui dire mais il n’y arriverait toujours pas, peut-être un autre jour…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Wang Syu

Kei Wang Syu

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 35
Localisation : Dans un lit... ou ailleurs...
emplois : Professeur de Sexe
Date d'inscription : 20/04/2007

-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitimeLun 30 Juil - 6:08

[désolée pour l'attente, j'avais zappé que tu m'avais répondu...]

Kei répondit au baiser du jeune homme mais les paroles qu'il entendit après le blessèrent. Il n'avait donc pas compris... Il soupira et se pencha pour murmurer à son oreille avec de la tristesse dans la voix:

"Alors ça sera non, Iori, je ne veux pas que tu manges pour moi, je veux que tu le fasses pour toi, je veux que tu survives pour toi, je veux que tu penses à ton avenir à toi... Je ne veux pas que tu sois ma poupée obéïssante..."

Déçu, blessé, il se releva et s'éloigna du jeune homme. Il le regarda un instant puis, ouvrant la porte, il dit simplement:

"J'aimerais tellement savoir ce dont, toi, tu as envie... Et que tu te donnes les moyens de l'obtenir. Que tu crois en la vie, Iori..."

Il se tourna et sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




-_° Reviens de la boite °_- Empty
MessageSujet: Re: -_° Reviens de la boite °_-   -_° Reviens de la boite °_- Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
-_° Reviens de la boite °_-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Waaagh du boss ouvr'boite
» Galerie "boite de la moria"
» Boite à bijoux
» L@ Boite @ Cré@
» Zadig ✝Boite aux lettres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le lycée de Kakumei :: La vie Interne :: Les chambres :: Chambre [ n° 6 ]Akiroto Iori et Koichi Terashima-
Sauter vers: