Le lycée de Kakumei

Le lycée de la séduction ^^
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 o°*Akiroto Iori*°o

Aller en bas 
AuteurMessage
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeDim 15 Avr - 11:29

    °oO Votre personnage Oo°


Nom : Akiroto
Prénom: Iori
Surnom: Io’
Age: 17 ans
Orientation sexuel : Bisexuel
Nationalité: Japonaise




    Oo° Descriptions °oO


Description psychologique : D’un caractère assez étrange, Iori est de temps en temps lunatique. Son comportement change au fil de ses humeurs. Habituellement, il a toujours un sourire, cachant pourtant un mal-être intérieur. Ses pensées sont le plus souvent perverses, et parfois, il perd le contrôle de ses gestes, et devient assez violent. Il ne le fait pas vraiment exprès, peut-être est-ce à cause de sa mère. Et c’est une des raisons pour lesquels, il se prend une gifle quand il essaye de faire des avances à une fille ou bien à un garçon. Mais les filles sont beaucoup plus douces dans leur claque >< ! Il s’attaque même aux hétéros… (Incorrigible =_=) Mais bon, ça maintenant il en est habitué. Mais souvent, il peut devenir froid et distant, tout cela dépend de ce qu'il pense. Pourtant, il ne repousse pas un petit peu de compagnie, c'est toujours agréable et ça peut lui remonter le moral, mais faut savoir s'y faire.
Mais hors du sexe, Iori est un garçon gentil, semblant heureux. Mais il n’a jamais eu de vrais amis du fait de sa prostitution. Il ne connaît ni l’amour, ni l’amitié. Sa seule nation de la vie c’est la luxure, rien d’autre, enfin bon pour le moment. Mais il ne compte pas laisser tomber son petit loisir préféré. Il y est bien trop attaché, et puis pour se faire de l’argent c’est pratique ! Et puisque sa génitrice ne lui donnait jamais de monnaie de poche…
Après qu’il eut ouvert les yeux sur sa mère, ses notes ont chuté. Lui, le petit chouchou des professeurs, était devenu la terreur de la classe. Il n’étudiait plus, ne se souciant plus des cours, malgré son intelligence. Il était vrai qu’il aimait s’instruire… Faire des recherches dans des livres, les romans philosophiques, les textes argumentatif, les livres de grands écrivains tel Molière ou Shakespeare… Le soir, tard dans la nuit, quand il n’est pas occupé à autre chose (xD), il aime se fondre dans des œuvres dans la bibliothèque, mais c’est bien à la vue de personne. Jamais il ne voudrait qu’on le surprenne, ou bien si c’était le cas, il trouverait bien une excuse à ça.
Iori est un adolescent sans gêne, s’incrustant m’importe où, où il pouvait. De préférence c’était seul avec une belle personne pour qu’il lui tienne compagnie. C’était beaucoup plus amusant… Enfin pour lui. Il a l’art d’énerver les gens, mais il ne le fait pas toujours exprès.
Dans le niveau sexuel, il est dominant ne prétendant pas être soumis. Il ne s’est jamais donné et pense qu’il ne se donnera jamais. Pour le moment, il n’a pas encore rencontré une personne capable de lui faire changer d’avis. Reste à voir s'il la trouvera dans cette école qui semblait bien sympathique. Ne lui parlait pas d’amour, il le repousse instinctivement. C’est une chose, une émotion vraiment inconcevable. Iori avait vu comment ça avait pu faire souffrir nombres de personnes et il ne voulait pas continuer à se faire mal… Sa mère en avait assez fait comme ça. Il resterait célibataire à vis. Enfin peut-être que l’expérience du pensionnat changera son caractère… Reste à voir.


Description physiques : Physiquement, Iori a une carrure assez grande, un mètre soixante-seize, mais ressemble plutôt à un androgyne du fait de son poids, relativement bas, par rapport à sa taille. Pourtant, il a toujours du mal à s’accepter. Il possède deux piercings et il est fier: celui de la langue et du nombril. Malgré qu’il n’aime presque aucune partie de son anatomie, il n’hésite pas à mettre des hauts tout de même assez court (xD C’est contradictoire). Ce guitariste à l’habitude de s’habiller avec des shortys, mettant ainsi en valeur ses belles cuisses. Il lui arrive parfois de revêtir des pantalons moulants toujours d’une couleur sombre. Plus rarement il se travestit en s’exhibant en jupe ou en robe (Oo), mais il préfère garder son style quotidien. La teinte de ses habits est le plus souvent dans les tons blanc et noir
Ses ongles longs sont vernis de noir. Son maquillage reste tout de même assez soft : un peu de poudre pour blanchir sa peau, du crayon noir et pour finir du mascara. Ce qui accentue le tout, ce sont ses lentilles d’une couleur inhabituelle, passant du rose au mauve ou du mauve au rouge. Il aime bien en changer et le fait donc le plus souvent possible. Avec tous ces ‘froufrous’, il est quand même assez dur de lui trouver des traits asiatiques. Ce n’était pas qu’il voulait les effacer, c’était juste qu’il aimait les artifices. Ses sourcils sont quasi-inexistants, mais il les redessine avec du crayon ébène. En le regardant, il est vrai qu’on est plus attirer par son regard assez mystérieux. Mais que cache ces yeux ?
Lorsqu’il était arrivé au pensionnat, il avait des cheveux blonds. En voyant le résultat, il avait immédiatement adopté ce style et avait un peu fait le plein pour ne pas manquer de teinture à son arrivée au pensionnat. Sa coupe, il se la faisait lui-même, et il savait maintenant comment faire un brushing de ses propres mains, après six mois, il fallait bien. Il en avait eu marre d’aller chez un coiffeur.
Iori est un grand fan de Vivienne Westwood et de Tornado Mart. Il possède de nombreux bijoux d’argent. Evidemment, il ne mettait pas d’or. Il trouvait ça trop… jaune à son goût. À son cou, il arbore un collier fétiche très discret. Mais il ne dévoilera jamais pour qu’elle raison, il le garde sans cesse… C’est en fait une valeur sentimentale. Il ne l’enlève presque jamais de peur de le perdre un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeDim 15 Avr - 11:30

    Oo° Le vécu de votre personnage Oo°


Lors de leur union, Momoko et Shinichi ne pensaient pas avoir d’enfant. Enfin pour le moment. Après un an de mariage, Shinichi commença à avoir des envies d’avoir un fils, ou bien une fille peu importait, tant qu’il avait un bambin. Mais sa femme n’était pas d’accord avec lui, elle n’en voulait pas. Elle disait que ça leur ferait beaucoup trop de travail en plus de leur boulot actuel. Elle usa de tous les arguments possibles, mais son mari ne céda pas. Il la persuada donc. Mais ce fut par accident que ce bébé arriva. Un jour, Momoko eut des nausées des envies soudaines de glace, alors qu’elle n’aimait pas ça. Elle alla donc voir son médecin qui lui dit qu’elle était enceinte. Son visage changea, elle ne voulait pas de cet enfant, mais par amour pour Shin, elle le garda. Elle fut soulagée de ne pas avoir avorter, lorsqu’elle vit le visage radieux de son époux lorsqu’elle lui annonça la nouvelle. Il la serra dans ses bras, vraiment heureux d’avoir un enfant. Pourtant, elle lui dit que ce serait le seul enfant qu’ils auraient. Elle ne voulait pas d’un deuxième, ça non. Mais elle ne se doutait pas encore de ce qui allait lui arriver. Les mois passèrent à grande vitesse (MGV xD) et elle fut déjà sur la table d’accouchement. Cela dura environ une heure, et un petit garçon naquit. Shinichi avait voulu un fils et il l’eut. Des larmes de joie coulèrent de ses yeux, c’était tellement parfait. Parfait… Trop parfait.

Iori avait deux ans déjà. Plus de poudre de lait et sa mère ne comptait pas l’allaiter. Il pleuvait à l’extérieur, mais le petit garçon pleurait parce qu’il avait faim. Durant ces deux années, Shinichi avait été très proche de son fils, le gardant toujours sur ses genoux, des câlins à répétition… Mais la mère ne faisait rien, laissant tout le travail à son mari puisqu’elle considérait que c’était Son fils et pas le sien. Le père du jeune enfant commençait à s’inquiéter sérieusement, il regardait à travers la fenêtre, cherchant à savoir si la pluie cesserait bientôt de tomber. Mais ça fait déjà une demi-heure, bien trop pour Shin. Il sortit et pris sa voiture, malgré les cris de sa femme qui lui disait de ne pas y aller. Il roula vite, beaucoup trop vite qu’il ne vit pas arriver le camion en face de lui. La voiture percuta le par-choc.. Elle fit plusieurs tonneaux…Tomba dans un canal… Et s’arrêta enfin, toute cabossée. On entendit les secours arriver, la police, les pompiers et même les médecins… Ils réussirent tant bien que mal de le sortir de la voiture. Shinichi était assommé, mais son cœur s’arrêta bientôt… Il fallut faire la réanimation sur place… Le corps du père était taché de sang, ses vêtements déchirés… On lui injecta de l’adrénaline, mais ce n’était passez fort. Ils utilisèrent les électrochocs. On étala le gel… Un pompier donnait la tension… Le son long et interminable du cœur qui ne battait plus se faisait entendre… C’était insupportable ! Mais ils ne tentèrent plus rien… C’était fini. On donna l’heure du décès. Chez le reste de la famille Akiroto, le téléphone sonna. Momoko se dirigea vers celui-ci et décrocha. Elle porta sa main à sa bouche et lâcha le téléphone. Des larmes coulèrent sur ses joues, elle tomba ensuite à genoux. Le petit garçon s’approcha d’elle, il posa sa main sur son épaule et demanda : "Okaasan ?". Elle retira sa main de son épaule d’un mouvement brusque, avant de lui répondre méchamment : "Vas-t’en !". Quand l’enterrement arriva, Iori ne fut même pas convié. Sa mère le lui avait interdit et l’avait laissé chez une de ses amies. La seule chose qu’elle lui donna, ce fut le fameux collier de son père. Celui avec la magnifique croix argentée.
Les années passèrent, sans son mari Momoko restait la plupart de son temps enfermée dans sa chambre ou dans sa maison lorsque son fils était sorti. Iori avait déjà dix ans, c’était un très bon élève, très intelligent et doué. Il ramenait de parfaits résultats scolaires, mais sa mère ne montait aucune considération. Iori restait dévoué à sa mère, lui apportant à manger, passant de temps en temps le balai,… Il faisait nombre de choses pour elle, mais aucune compassion. Mais Iori lui s’en fichait un peu, il voulait juste que sa mère le regarde, lui dise bonjour avec un sourire. Mais rien ne se passait, plus rien. Sa génitrice était presque devenue muette. Ces années furent vraiment douloureuses pour le seul homme de la maison. Il n’avait plus ni mère, ni père… Il n’avait plus rien. Il était en effet encore trop jeune pour comprendre tout cela, mais la puberté arrivait à grands pas et Momoko allait en voir de toutes les couleurs. Trois ans de plus…

À l’âge de treize ans, Iori ouvrit enfin les yeux. Il voyait à quel point sa mère se fichait très bien de lui, qu’il faisait tout dans la maison. Il estimait déjà qu’il avait été trop gentil. Peu à peu, son style de musique changea, du classique il passa au rock-métal. On lui donna une guitare et il commença à improviser des notes. Sa mère n’était pas d’accord mais il s’en fichait. Déjà il goûta au plaisir de la luxure avec une jolie jeune fille de son collège, qui avait voulu juste coucher avec lui. Il avait trouvé ça très plaisant. Son époque je-déteste-mon-corps arriva… Il se trouvait trop gros pour son un mètre soixante et ses cinquante kilos. Il voyant de la graisse partout sur son corps. Il sombra dans l’anorexie. Elle dura près de deux mois… Il aurait bien pu mourir mais sa mère s’en était aperçue. Devant cette nouvelle silhouette, il trouvait que c’était beaucoup mieux de s’habiller au féminin. Etant dans une école publique, pas très répandus au Japon, il pouvait s’habiller plus féminin. Mais n’ayant presque plus rien comme économie, il dut se trouver un petit boulot… Il se demandait si c’était possible de se prostituer dans un lycée ? Il essaya, mais à ce moment là, il avait quinze ans. Il offrait ses fabuleux services ainsi que son corps à des élèves de son lycée… Au bout d’un mois, il eut assez d’argent pour aller dans un magasin. Il tomba sur l’un d’entre eux, il regarda le nom ‘Vivienne Westwood’. De merveilleux vêtements… Il fit le plein mais n’eut plus rien. Le jeune guitariste s’aperçut qu’il aimait le shopping, mais pour avoir du ‘fric’ il devait continuer son commerce. Devenant de plus en plus expérimenté, son prix augmentait et il choisissait ses clients, les plus craquants bien évidemment. Mais d’aucun d’entre eux, il était tombé amoureux. Ensuite, il voulut se faire un tatouage mais sa mère détestait ça. Il hésita mais le fit quand même. C’était une sorte de petit dragon noir, mais pour être franc, il était juste permanent. C’était du henné, juste pour faire enrager sa mère. Mais bon… Ensuite, voulut se faire des piercings. Mais à ce moment là, il n’avait alors que seize ans, et il fallait l’autorisation des parents. Heureusement, Iori avait pris l’habitude de falsifier la signature de sa mère. Il n’eut qu’à écrire quelques mots sur une feuille de papier et ce fut bon. N’ayant pas assez de monnaie pour le moment, il ne put que faire trois sur chaque oreille, et un dernier sur son quartier droit. Ses cheveux longs cachaient un peu le tout et il rentra donc chez lui. Son style avait considérablement changé. Aujourd’hui, il avait porté un petit shorty avec des porte-jarretelles noirs et un petit haut de couleur ébène et rouge. Sa mère choquée comme d’habitude le réprimanda, mais il s’en fichait pas mal. Son commerce à l’école continuait, passant le plus clair de son temps chez ses clients.

Un an passa et le jour de son anniversaire, il voulut se faire plaisir. Pendant trois mois, il avait économisé et c’était fait un petit paquet de pognon. Il partit alors chez son ancien perceur pour s’en faire d’autre. Il choisit longuement où est-ce qu’il allait en faire. Il opta pour deux,celles-ci sur des zones érogènes. Il souffrit un peu, mais c’était supportable. Iori se leva de la chaise et regarda sa langue et son nombril. Il était vraiment fier. Il sortit pour aller vers un commerce pour les cheveux, s’achetant alors de la teinture blonde et blanche. Ses achats finis, il rentra chez lui. À son grand soulagement, sa mère n’y était pas. Il s’enferma dans sa salle de bain, prenant au passage son portable, son mp3 et sa guitare pour faire passer le temps. Il prit la teinture blonde et regarda la notice, mais étant paresseux, il ne lut pas jusqu’au bout. Il mit les gants puis étala sur toute le surface de ses cheveux. En attendant que ça prenne, il appela, joua à la guitare et écouta de la musique, il entendit même sa mère entrer.
Après trois quart d’heure, il rinça ses cheveux et fut surpris par l’éclat du jaune d’or, mais il aima beaucoup et s’empara du séchoir pour se faire un brushing. Il sortit alors tout sourire de la pièce, mais l’effaça aussitôt, il tomba nez à nez avec sa mère.


"C’est quoi ça ?! C’est quoi ces cheveux !
-C’est une teinture ça ce voit pas ?!"


Iori releva son haut et tira la langue montrant bien son piercing. "J’en ai rien à foutre de ce que tu penses !". Il sentit une gifle s’abattre sur sa joue, bien plus forte que celle des filles de son lycée. Il lui lança un regard noir avant de lui annoncer : "Et si je te dis que je me prostitue, t’en dis quoi ?!". Il rigola et monta dans sa chambre, ignorant les cris de sa mère qui lui disait de redescendre immédiatement. Mais il s’en fichait, il se mit devant son ordinateur avec son casque sur les oreilles. Mais la porte de sa chambre claqua si fort qu’il en sursauta. Il se retourna brusquement et vit sa mère complètement folle de rage. Elle hurla : "Tu iras là ! Point barre ! Je veux te voir parti demain !". Elle jeta un prospectus sur le sol et s’en alla. Iori n’osa pas lui répondre, et commença déjà à faire ses affaires. Le lendemain, il était parti vers cet maison de correction, ne voulant pas contrarier sa mère…

En réalité, Momoko aimait son fils, mais aveuglée par la mort soudaine de son mari, elle n’avait pas vu tout ce qu’il avait pu faire pour elle… Iori n'avait pas longtemps sombré dans l'anorexie, heureusement pour lui... Car comme il était parti, il aurait très bien pu mourir de sous-nutrition. Pourtant il avait toujours du mal à accepter son corps. Iori est plus attiré par les hommes car la mort de son père l'avait vraiment secoué. S'il n'avait pas quitté ce monde, il était sûr qu'il n'aurait pas fini comme ça... Les filles l'avaient quelque peu dégoûté mais évidemment, sa première fois avait été avec une fille et il fut bien obligé de l'accepté. Il ne sait pas ce qu'il attend de ce lycée puisque c'est sa mère qui l'avait envoyé de force... À son arrivée dans cette école, il fut quelque peu perdu mais...


Dernière édition par le Dim 15 Avr - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeDim 15 Avr - 11:30

    °oO Vous et le RP Oo°


Post repris sur un forum (flemme d’en faire un xD)
Un jeune-homme habillé assez légèrement entra dans l’immense bâtiment. Il ne possédait que deux valises mais il était assez tard dans la nuit. Il ne s’attendait pas à être accueilli, bien évidemment. Il regarda un peu les alentours, et sentit une brise passer. Des frissons parcoururent son corps. Effectivement n’être habillé que d’un shorty et d’un haut, et pour seule couverture, un tissu rouge ressemblant à un voile, ce n’était pas vraiment convenable lorsqu’il faisait frisquet. Enfin bon, il ne pensait pas qu’il ferait aussi froid. Quelqu’un pour le réchauffer ? (xD). On aurait aussi très bien pu le remarquer facilement avec ces cheveux rouges pétard et ses chaussures imposantes. Aussi passa-t-il sa main dans ses cheveux car, malgré que les portes soient fermées, le vent passait et ne cessait pas de le faire frissonner et de faire voler sa chevelure. Personne pour lui indiquer le chemin du dortoir ? Ce n’était pas si grave après tout. Le guitariste regarda à droite puis à gauche, mais finit par opter pour le couloir de droite. Ses bagages n’étaient pas si lourds, heureusement pour lui ou bien ses pauvres épaules auraient été détruites >< ! Il eut un air de nostalgie, repensant à son ancien lycée… Les élèves étaient-ils tout aussi séduisants ici ? (Il pense vraiment qu’à ça =_=)

Enfin bref, il s’engagea dans le corridor assez sombre, mais le noir ne lui faisait pas peu… Justement il trouvait cela très excitant (Bah voyons !). Au fur et à mesure qu’il s’avançait, il décerna une lumière beaucoup plus forte que les autres. Iori s’en approcha doucement, et vit plusieurs fauteuils, une télévision allumée et une sorte de coin de discussion. Mais ce qui attira le plus son attention, c’était ce jeune-garçon assis, regardant une… émission ?, dans un des fauteuils qu’il avait vu précédemment. Enfin de la compagnie et il en espérait de la bonne puisque de là où il était, il ne pouvait pas vraiment voir grand-chose. Alors, il entra dans la pièce et déposa ses sacs sur un côté de l’entrée. Dans une démarche qui lui était assez anormale, il alla vers le dossier du canapé, mais ça ne l’aidait pas vraiment pour apercevoir cet inconnu mais déjà, il aimait bien ses cheveux (xD). Il le contourna pour s’y asseoir de l’autre côté et observer ce nouveau compagnon :


*Humm pas mal du tout… Je pense que je vais me plaire ici… Reste à voir tous les autres élèves.*

L’adolescent avait un visage fin, une bouche parfaite et Iori aimait bien son style, bien qu’il soit différent du sien. Plus, il le dévisageait, plus il se disait que cette personne n’allait pas vraiment bien. Sans vraiment hésiter et sans même un mot, le garçon aux cheveux rouges et noirs s’approcha un peu du bel étranger. Il glissa ses doigts sous son menton, l’obligeant ainsi à relever la tête et le regarder, pour qu’il puisse voir ses pupilles. Celles-ci étaient dilatées, il eut un sourire pervers. Iori !? Abuser des jeunes-hommes sans défense ? Oh noooon… Bien sûr que non… Bon d’accord de temps en temps mais… Chuuut ! Faut pas le dire (xD). Et puis, c’était beaucoup trop tentant et le laisser tout seul ici, c’était non-assistance en personne en danger. Il y aurait pu y avoir des âmes mal intentionnées (parce que lui s’en ai pas une peut-être..). En effet, le nouvel arrivant était sans gêne et on aurait pu croire qu’il n’avait peur de rien. Il dégagea des mèches de cheveux du visage angélique de l’inconnu. Il fit glisser sa main sur sa joue, doucement, tout en lui demandant calmement :

"Et bien !? Que fait un beau garçon comme toi tout seul ici ? Tu sais que ce n’est pas vraiment sûr…"

*Surtout quand il y a moi dans les parages…*

"Si je peux me permettre une remarque, je pense que tu as trop bu darling !"

Son dernier mot, qui signifiant ‘chéri’ (non sans blague), lui était habituel. Il le disait à n’importe qui, mais surtout aux garçons et aux filles qui lui plaisaient particulièrement, notamment la belle créature qui se trouvait en face de lui. Ses doigts fins continuèrent de courir dans sa chevelure. Franchement mignon ! Le guitariste venait tout juste d’arriver et il pensait déjà à coucher avec quelqu’un et, qui plus est, n’avait pas l’air d’avoir le contrôle de tous ses gestes, surtout dans un état pareil.

*Allez Iori… Ne lui sautes pas dessus tout de suite… Tu verras un peu plus tard dans la nuit… Quand tu le ramèneras à sa chambre par exemple… Quoi que, ici ce n’est pas mal non plus !!*

Commençait-il à hésiter ? Quand même pas ! Il voulait s’approcher beaucoup plus de ce jeune si craquant mais en même temps… Il n’était pas vraiment sûr. Se prendre une gifle, il s’en fichait royalement mais il voulait quand même avoir une petite chance. Mais il pensa qu’être patient valait mieux puisqu’il venait tout juste d’arriver. Iori se remit droit sur le canapé car il s’était un peu penché sur l’inconnu pour mieux l’observer. Il remonta un peu son short qui commençait à descendre. Quoi OO ! Il avait encôre maigri ? ><. Il ressemblerait bientôt à un cure-dent si ça continuait comme ça (xD).

Il se leva un moment pour aller chercher quelque chose dans une de ses valises. Iori se baissa alors, offrant une vue spectaculaire sur son postérieur, vêtu de son bas moulant de cuir noir. Evidemment, il le faisait exprès mais en même temps, il prenait son paquet de Malboro Light. Il n’avait pas eu l’occasion de fumer durant le trajet et ça calmerait peut-être ses ardeurs pendant un moment. Le guitariste repartit s’asseoir près de l’inconnu et lui proposa une ‘clope’. Il ne savait pas si on avait le droit mais bon… Il était beaucoup trop stressé et il commençait vraiment à avoir chaud avec ce garçon à ses côtés. Dans un sens, il espérait que celui-ci soit trop soûl pour comprendre ce qui lui arrivait. Il se prit une cigarette et l’alluma avec son briquet. Aspirant une bouffée assez importante, il fut soudainement soulagé, mais il trouvait que la chaleur augmentait au lieu que ce ne soit le contraire. Il se remit debout pour enlever ce qu’il avait sur les épaules, pour le laisser glisser sur le sol, avant de se remettre à sa place en croisant les jambes. En fait, Iori essayait le plus possible de ne pas regarder son compagnon improvisé, et fumait pour résister à la tentation. Mais sa cigarette était maintenant finie, à son grand désespoir.

Dans ce cas-là, autant se laisser aller. Le garçon à la chevelure bicolore, se tourna vers son ‘interlocuteur’ et l’observa avec un air intéressé. Il passa délicatement sa main dans ses cheveux au teint assez blond, un peu comme tout à l’heure. Il demanda :


"Tu es sûr que ça va ?"

Mais Iori n’était pas du genre à forcer les gens, même s’il insistait énormément pour savoir si la personne céderait ou non. Il ne savait pas comment il faisait pour être aussi infatigable sexuellement, mais il aimait bien faire de nouvelles rencontres, surtout lorsqu’elles avaient l’air intéressante pour lui (xD).Iori attendait une réaction de l’étranger pour savoir s’il pouvait attaquer dès maintenant ou… attendre encore un peu.


    °oO Pour nous ^^ Oo°


Comment avez vous trouvé l'adresse du forum ?
Grâce au forum de Master-Soumis
Aimez vous le design? Oui c’est super !! Ca attire le regard et les couleurs sont bien choisies n___n

[Au niveau du personnage, normalement ce n'est pas cet avatar-là... Donc ça se pourrait qu'il y ait des incohérences et je m'en excuse. Excusez-moi pour la longueur de la présentation TT !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Kirista

Aiko Kirista

Nombre de messages : 10
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeMar 17 Avr - 8:27

ouah et ben tu écrit beaucoup je suis sur que les admins vont aprécié mdr

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeMer 18 Avr - 5:54

Merci n___n !

Ben j'espère bien qu'ils vont l'aimer xD !! J'ai pas envie d'en refaire une autre xDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Kirista

Aiko Kirista

Nombre de messages : 10
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeJeu 19 Avr - 9:38

j'en suis sur ne t'en fait pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin saokoudo
Directeur (Attention!!><')
Jin saokoudo

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 30/12/2006

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeVen 20 Avr - 5:30

Bienvenue ^^

NOn j'aime pas tu recommence huhuh Twisted Evil Razz XD
NOOOOoooooN c'est pas vrai !!! J'adore j'ai mis longtemps a la lire mais j'ai pris plaisir c'est superbe!! BRavo!
Je te souhaite un exellent RP!

Fiche validée!!

_________________
o°*Akiroto Iori*°o 106_so10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeVen 20 Avr - 8:51

Merci n___n

Par contre je ne sais pas si je pourrais venir souvent ces temps-ci parce que j'ai pas mal de concours et d'examens ><" ! Donc i' aura peut-être les vacances d'une semaine de mai mais bon... J'ai encore un truc à réviser bon voilà !! J'espère que je pourrais tout de même passer de temps en temps n___n

Kisu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin saokoudo
Directeur (Attention!!><')
Jin saokoudo

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 30/12/2006

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeVen 20 Avr - 11:57

No probleme seulement si tu pouvais faire de la pub sa m'aiderais ^^''''

car je suis en revision pr le BEP ><

_________________
o°*Akiroto Iori*°o 106_so10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiroto Iori

Akiroto Iori

Masculin
Nombre de messages : 61
Age : 28
Date d'inscription : 15/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeSam 21 Avr - 9:51

Okay je vais en faire ! J'ai déjà une amie qui est intéressée mais elle peut pas trop venir en ce moment ! >< Mais je vais en faire n___n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko Kirista

Aiko Kirista

Nombre de messages : 10
Age : 30
Date d'inscription : 05/04/2007

o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitimeDim 22 Avr - 3:44

Je le savait que sa allait lui plaire hihihi

Bon jeu à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




o°*Akiroto Iori*°o Empty
MessageSujet: Re: o°*Akiroto Iori*°o   o°*Akiroto Iori*°o Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
o°*Akiroto Iori*°o
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» beau temps,non? [Ft . Iori Anzu - Simon Mc Klay - Takeshi Hinuko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le lycée de Kakumei :: Présentations :: Présentation des garçons :: >> Fiches validées-
Sauter vers: